5 trucs pour emmener les enfants au festival

28 juin 2017

L’été c’est la saison des festivals. Partout dans le monde. C’est l’occasion de voir nos artistes préférés souvent gratuitement ou à un prix plus que raisonnable. Mieux encore: de faire de belles découvertes. Les bains de foule peuvent parfois être compliqués avec les enfants. Mais avec ces quelques trucs, vous pourrez affronter tous les festivals que vous voudrez!

1- Choisir le programme avec les enfants

Comme pour les musées, les randonnées, les activités, la collaboration des enfants et leur enthousiasme est d’autant plus grand s’il participent aux décisions. Du même coup, si vous voulez les convaincre d’aller voir un artiste qu’ils ne connaissent pas, montrez-leur des vidéos YouTube et ajoutez leur musique à votre playlist de road trip. Je vous jure que mes petits poulets étaient aussi excités que moi d’aller voir les Soeurs Boulay au spectacle de la St-Jean.

2- Réduisez le bruit

Ce qui fatigue le plus mes enfants, c’est le bruit ambiant. À un moment, c’est juste trop pour leurs petites oreilles. Entre 2 spectacles, trouvez un coin tranquille pour prendre une pause. Ou encore, procurez-vous un casque antibruit. Ils entendrons et ressentiront quand même la musique mais seront nettement moins fatigués à la fin de la journée. Pour les mini-mini, ça peut même être un bon moyen de passer au travers d’une journée au zoo ou au parc d’attraction.

3- Trouvez un micro-festival

Je les appelle comme ça parce qu’ils durent généralement 24-48h, la foule est plus petite et le site aussi. On ne court pas d’une scène à l’autre puisqu’il n’y en a qu’une ou deux. Ils sont souvent dans des lieux uniques et idylliques. Je pense entre autres à celui de La Nuit du pont couvert: les spectacles sont sur un pont couvert, on se baigne dans la rivière et on campe sur ses berges. Les enfants courraient nu pieds partout sur le site!

La fois où j’ai découvert Saratoga.

4- Repérez les garderies

Une tendance que j’ai remarqué dans certains festivals, c’est la présence d’une garderie. D’abord remarqué à La Semo en Belgique puis au FME à Rouyn-Noranda, ces haltes permettent aux parents d’aller voir des spectacles et aux enfants de s’amuser en liberté. On se retrouve au bout de une ou deux heures et tout le monde est heureux! Ces festivals sont souvent mieux équipés pour recevoir les familles avec des activités adaptées pour tous ou même des espaces de camping famille plus tranquilles. Le bonheur!

5- Ne dépensez pas une fortune

Plus les billets sont chers, plus vous vous mettrez de pression. C’est une corrélation. C’est normal. Mais si les enfants ne collaborent pas (ça arrive), si l’ambiance n’est pas agréable, si la météo fait des siennes, vous vous sentirez coupable de quitter les lieux. Si le spectacle est gratuit ou presque, vous vous sentirez plus libres de partir si c’est nécessaire. Vous pouvez repérer les spectacles gratuits sur les sites web de vos artistes préférés.

Prêts pour un été tout en musique? Vous devriez mettre sur votre liste le FestiVoix de Trois-Rivières, la Grosse Lanterne, la Nuit du pont couvert, la Semo en Belgique, le Festif à Baie-St-Paul, le FME à Rouyn-Noranda, le Festival Musique du bout du monde. D’autres suggestions?

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Allé en haut