Balade à Antigua

17 mai 2017

Antigua signifie « l’ancienne ». En fait, le véritable nom de la ville est Antigua Guatemala. Jusqu’aux tremblements de terre de 1773, elle était le centre du pays et de l’Amérique Centrale. Un peu tannés de voir leur ville se faire détruire, ils l’ont alors abandonnée pour fonder Guatemala Ciudad, là où on atterrit en avion. Mais Antigua n’a pas dit son dernier mot. Aujourd’hui inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, le gouvernement a visiblement investit dans la restauration de ses plus beaux bâtiments. Se promener dans ses rues est un véritable voyage dans l’histoire.

Cerro de la Cruz

Je vous propose de débuter notre promenade au Cerro de la Cruz, le point de vue de la croix. Un courte balade bien aménagée qui offre une vue magnifique sur la ville et le volcan au loin. En plus, vous devrez sortir du centre très touristiques et découvrir les jolis quartiers résidentiels au pied de la montagne. Vraiment un bel endroit pour débuter votre découverte de la ville.

Templo Santa Tereza de Jesus

Il n’est pas le lieu le plus intéressant mais son décor sur fond de volcans vaut son petit arrêt. Et puis elle est sur le chemin, alors pourquoi bouder votre plaisir?

Couvent des Capucines (Convento Capuchinas)

C’est sans contredit l’un des incontournables de la ville. Sa chapelle est toujours impressionnante- surtout si on y célèbre un mariage – son jardin invite à la flânerie, au pique-nique ou simplement à la lecture, on pourrait presque voir encore les soeurs s’y promener. La pièce ronde au sous-sol qui servait à conserver les aliments est unique. Elle offre une acoustique qui invite au recueillement. Certains s’y arrêtent même pour chanter. J’ai adoré explorer chaque petit recoin des ruines, presque jusqu’à m’y perdre.

El Carmen

On ne peut malheureusement pas la visiter mais sa façade est toujours aussi imposante. Son principal attrait réside dans le petit marché d’artisans sur son parvis et dans ses ruines. Il y en a de toutes les couleurs et pour tous les goûts!

Iglesia la Merced

La magnifique église jaune est immanquable. Massive, imposante, colorée et superbement sculptée, elle nous happe et aspire. Mais si on ne porte pas attention, on pourrait passer à côté des ruines du couvent. Juste à gauche de l’entrée de l’église, vous découvrirez ce trésor caché. Sa fontaine est sans doute l’une des plus belles avec les superbes fleurs mauves qui bordent la cour. La vue sur le toit de l’église est aussi imprenable. Point non négligeable également: il y a quelques panneaux explicatifs qui nous racontent les nombreux séismes qui ont façonné la ville. C’est le seul endroit où j’en ai vu dans la ville.

Empruntez la 5a avenida Norte pour passer sous la fameuse arche. Attention, dans les ruines qui longent la rue, vous pourriez découvrir quelques chars utilisés lors de la semaine sainte. Faites un petit arrêt au Parque Central pour admirer les magnifiques bâtiments qui l’entourent.

Couvent Santa Clara

Au bout du Tanque La Union, vous trouverez un ancien lavoir, magnifique et improbable dans notre modernité. Puis juste de l’autre côté de la rue, vous trouverez le couvent Santa Clara. À la tombée du jour, le jardin se baigne d’une magnifique lumière jaune, lui donnant un air romantique. On imagine bien l’imposante chapelle dans ses beaux jours. Les longs corridors où il y avait les parloirs. Superbe endroit pour flâner un peu.

 

Sur la route vers le marché, faites un arrêt au Antiguo Colegio de la Compana de Jésus. Les cours intérieures sont superbes et vous y trouverez un petit musée aux expositions gratuites.

Marché local

Très peu fréquenté par les touristes, le marché vaut définitivement une visite. Immense, je m’y suis perdue, littéralement, pendant 30 minutes. Les étals de fleurs côtoient les épices et les fruits. Chacun a sa spécialité. Petit labyrinthe joyeux et coloré où vous devriez vraiment acheter fruits et légumes. Même si vous ne cuisinez pas, vous n’aurez jamais goûté de pareils mangues. Une immersion totale dans la culture locale. Aux abords du marché, vous trouverez aussi le terminal d’autobus, une autre expérience unique. Sur des autobus scolaires colorés, on attache pèle-mêle victuailles, poules et valises. À la criée, on annonce la destination. Pendant plusieurs jours, j’entendais encore « Guate! Guate! » dans ma tête.

Cimetière

Après ce grand tourbillon, le blanc du cimetière au bout de la 5a Calle Poniente offre autant de repos aux vivants qu’aux morts. Le chant des oiseaux, les immenses arbres et ce blanc plus blanc que blanc offrent un décor unique. En retrait de tout le mouvement des rues autour, on ne peut s’empêcher de penser qu’ils reposent vraiment en paix.

Pratique:

On dort à l’auberge A place to stay. Raul et Kerry nous reçoivent dans leur maison. L’espace commun sur la terrasse protégée est superbe, les déjeuners sont délicieux et on y fait le meilleur café au monde. Il y a une grille à l’entrée, des caméras de surveillance et on s’inquiétera de votre santé en tout temps. Ils offrent également de réserver certaines excursions ainsi que votre transport avec des compagnies fiables. Environ 100 quetzales/nuit en chambre privée.

On mange à La Cuevita de los Urquizu. Sur le trottoir, on prépare une assiette à votre goût: un choix de viande (parmi une douzaine de plats!), 2 accompagnements et des tortillas. On vous emmène à l’arrière pour manger dans la cours avec une bonne bière. Le bonheur! Environ 100 quetzales.

On fait les courses à La bodegona, à 2 coins de rues de l’auberge. Un immense supermarché où on retrouve pâtes, riz, sauces, céréales, bière, etc. Si les produits de la maison vous manquent, vous pourrez sans doute les trouver là (à plus fort prix évidemment).

Antigua m’a fait penser à Québec: une vieille ville touristique où on voyage dans le temps. Un excellent point de départ pour commencer à explorer le pays mais tout de même plus loin de l’authenticité retrouvée au lac Atitlan.

Épinglez-moi sur Pinterest!

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Allé en haut