Faire du bien en voyage

21 avril 2018

Le sujet du « voluntourism » revient régulièrement dans les discussions de voyageurs. C’est cette vidéo qui complété ma réflexion.

Je ne vais pas juger ceux qui le font. Je crois simplement qu’il y a aussi d’autres façons d’aider et de contribuer à changer le monde lorsqu’on voyage. Je vous suggère quelques humbles pistes. Attention! Ces pistes sont valables autant dans les pays en développement que dans les pays développés.

1- Ne laissez pas de trace

Ce principe des amateurs de plein air, le « leave no trace » devrait s’appliquer à toutes les formes de voyage. D’autant plus lorsqu’on visite des pays en voie de développement qui n’ont pas toujours les moyens de faire des collectes de déchets comme en Occident. Ne pas laisser de traces devrait vouloir dire d’éviter de créer plus de déchets comme les bouteilles et les sacs de plastique. Apporter sa propre bouteille d’eau et un système de purification en cas de besoin, ça me semble être le minimum que l’on puisse faire.

2- Encouragez les commerces locaux

Ça semble évident mais de nombreux « souvenirs » sont fabriqués en Chine. Acheter un foulard tissé par une coopérative locale qui aide les femmes qui ont vécu de la violence conjugal aura un impact encore plus grand. Faire les courses au marché du village plutôt que dans un supermarché a un impact positif même dans les pays développés. Ça ne prend en général que quelques minutes de recherche sur Google pour trouver de l’information et faire des choix judicieux.

Juste en nous attardant devant sa porte, cette dame nous a longuement parlé de sa technique de tissage.

3- Parlez aux gens

En vous intéressant aux résidents locaux, vous pourrez mieux comprendre comment ils vivent, leurs enjeux, leurs défis, leurs préoccupation. Entrer en communication permet de briser les préjugés. Inévitablement, vous parlerez de vos expériences à votre retour de voyage. Par le seul biais de votre page Facebook ou d’une conversation autour d’un BBQ, vous pourrez partager ce que vous avez appris et peut-être contribuer à créer un monde avec moins de peur.

4- Optez pour le WOOFING

Si vous restez un certain temps au même endroit, une bonne façon d’aider là où il y a de réels besoins c’est en résidant et en travaillant sur une ferme biologique. Vous supporterez directement une famille et sans doute une communauté qui évolue autour. Les conditions et la nature du travail peuvent varier.

Rappelez-vous que le tourisme responsable permet à lui seul d’encourager l’économie locale et les projets d’entrepreneuriat. Si jamais vous décidez de partir en voyage de bénévolat, faites vos recherches sur l’organisation qui offre le voyage, informez-vous sur l’endroit où vous irez pour vous assurer que les actions proposées sont en concordance avec les besoins et dans la mesure du possible que les projets mis en place favorisent l’autonomie des résidents. Comme le dit la vidéo, il est plus que probable qu’un don à une ONG reconnue sera plus efficace. Et pourquoi ne pas donner de votre temps à une organisation dans votre propre ville? Tout le monde y gagnera!

1 Commentaires

  1. Commentaire par Enora - Les Géonautrices

    Enora - Les Géonautrices Répodnre 13 mai 2018 at 16 h 31 min

    Merci pour cet article ! Il est important de rappeler tous ces points quand on souhaite voyager et avoir un impact positif autour de nous.

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Allé en haut