Le luxe du cargo Bella Desgagnés

14 janvier 2016

Le Bella Desgagnés porte bien son nom. Un beau bateau tout neuf, mis en mer il y a 3 ans. Je ne sais pas pourquoi, mais quand je pensais à voyager en cargo, je m’imaginais un navire beaucoup plus rustique. L’important étant le transport de la marchandise et non celui de personnes, je croyais que notre confort était secondaire. Que nenni!

Dès mon arrivée, l’accueil de Jesse, à la sécurité, était souriant et serviable alors que la tempête soufflait à Rimouski. Au bureau d’accueil, Julie est douce et charmante. Elle explique avec patience le fonctionnement du bateau, de nos entrées et sorties et de l’horaire. Elle s’est morfondue en excuses, parait-il, lorsqu’elle s’est rendu compte qu’elle ne m’avait pas aidé avec mes valises jusqu’à ma chambre!

Au 2e jour, Sylvie, notre serveuse à la salle à manger, connaît déjà nos habitudes. La petite madame prend du lait, monsieur ½ crème. On a toujours la même table prête à nous accueillir, au bord des fenêtres. Toujours du même côté parce que c’est plus chaud et moins passant. Elle nous donne à chaque repas les nouvelles de la météo et des retards annoncés.

Et parlons-en de la nourriture! J’ai l’impression de manger sans cesse! Une chance qu’avec mon compagnon de voyage Donald, on prend des marches dans le froid pour nous creuser l’appétit. Je m’imaginais avaler des sandwichs toute la semaine et encore là, j’ai été confondue : homard, filet mignon, crevettes, tartare. Tous les délices de la Côte-Nord y sont. Ce n’est pas pendant ce voyage que nous mangerons maigre! Mais tout est tellement bon…

La salle èa manger qu'on se partage Donald et moi.

La salle à manger qu’on se partage Donald et moi.

Les salons à chaque étage sont équipés de fauteuils inclinables avec télés individuelles, comme dans l’avion. Une salle de gym, une salle d’arcades, un salon privé pour les riches du pont 6, bar au pont 8, rien n’est négligé. On est à une piscine près d’un grand bateau de luxe! C’est 100 fois mieux que tout ce que j’avais imaginé. Même ma pauvre cabine pour 4 au pont 3 est top confort. Bon, il faut dire que comme il y a très peu de passagers, je ne la partage pas. Malgré tout, la salle de bain et le rangement ont été pensés pour que personne ne se sente trop coincés. On est loin de la cabine de Jack avec les rats sur le Titanic!

IMG_1457

Ça c’est juste la moitié de ma cabine.

photo (14)

Une aventure donc sur le Bella Desgagnés, aux confins de la Côte-Nord se fait dans la douceur et un traitement aux petits oignons.

Mes autres articles sur ce voyage:

La Côte-Nord de village en village

Apprivoiser le Bella Desgagnés, apprivoiser la Côte-Nord

3 Commentaires

  1. ping de retour Apprivoiser le Bella Desgagnés, apprivoiser la Côte-Nord – Scouich

  2. Commentaire par Jean-Claude Richard

    Jean-Claude Richard Répodnre 20 avril 2017 at 12 h 27 min

    faisant parti d’un groupe le 03-07-2017 je trouverais intéressant si vous aviez des nouveaux articles à publier merci

    • Commentaire par Pascale Langlois

      Pascale Langlois Répodnre 20 avril 2017 at 12 h 32 min

      Malheureusement, je n’y suis pas retournée depuis cette croisière hivernale. Je peux peut-être quand même répondre à quelques questions.

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Allé en haut