Paris en famille – prise 2 (première partie)

23 août 2018

Paris m’avait laissé un petit goût amer à notre dernière visite en famille. Pour aimer Paris, il faut aimer marcher mais avec des enfants d’âge préscolaire, c’est pas évident. Trois ans plus tard, ils sont de meilleurs marcheurs, ils ont été familiarisés avec quelques artistes comme les impressionnistes et la deuxième visite leur rappelait des souvenirs. Même si j’en étais à ma cinquième visite dans la ville, j’ai fait plusieurs nouvelles visites. Paris restera toujours Paris, peu importe ce qu’on en dise.

Une balade pour en mettre plein la vue

On vient de débarquer de l’avion. Alice et moi avons dormi environ 2 heures, Émerik et mon chum ont eu une nuit blanche. Bref, frais comme des roses! Mais Alice ne peut s’empêcher de chanter « On est en France! On est en France! » Mais il faut absolument que tout le monde fasse une sieste avant de partir à l’assaut de la ville lumière. Heureusement, le Zazie Hotel accepte les check-in tôt et notre chambre est déjà prête à notre arrivée.

Hôtel: Je conseille très fortement le Zazie Hotel situé dans le 12e, à deux pas du métro 1 (reliant tous les principaux attraits) et de la Coulée verte, c’est un quartier plutôt tranquille. Le petit hôtel a des airs d’auberge de jeunesse mais en plus tranquille et plus familiale. La formule petit-déjeuner est délicieuse et avantageuse. Les chambres sont communicantes donc parents et enfants ont chacun leurs quartiers. Je n’ai pas testé de grands hôtels à Paris mais celui-ci est abordable et agréable, ce qui est rare dans les grandes villes. De plus, c’est un projet d’économie social qui aide les gens en insertion au travail. Du tourisme qui fait du bien!

Après un long repos, on prend le métro au coin de la rue, direction Les Invalides et le musée de l’armée. En route, on s’accroche les pieds au Petit Palais, accessible gratuitement. Premier arrêt à Paris qui séduit par son jardin intérieur, ses grandes salles et ses immenses toiles. Puis il y a la traversée du Pont Alexandre III, la traversée de l’esplanade des Invalides jusqu’à l’immense dôme doré. C’était toute une entrée en matière!

Au musée de l’armée, les enfants sont fascinés par les modèles réduits des différentes armes et la salle des instruments de musique militaire. Puis les vidéos expliquant les batailles de Napoléon ont capté l’attention d’Émerik. La stratégie, ça le fascine. Puis le dôme et le tombeau de Napoléon avec tout ce qu’il y a de plus impérial. Mais il y a plus intéressant, surtout pour la mémoire de la Grande Guerre. Je réserve un autre article sur le sujet…

Épée de mousquetaire!

Nous avions déjà beaucoup marché mais j’ai quand même proposé qu’on poursuive notre promenade jusqu’aux Champs de mars et sous la Tour Eiffel. Sur la route, on attrape de quoi faire un pique-nique. Avec les espaces de jeux qui s’y trouvent, tout le monde a son compte pour une pause bien méritée.

Mais Paris a bien changé en trois ans. Les mesures de sécurité sont omniprésentes. Si bien que l’accès sous la Tour Eiffel est maintenant restreint, ceinturé de clôtures. Adieu la belle époque des selfies sous la grande dame. On poursuit donc notre route vers le métro pour terminer la journée au coucher du soleil en haut de l’Arc de Triomphe. Nous avons déjà 5 kilomètres de marche dans les pattes, chaque pas était négocié serré avec les enfants. Ça a tout de même bien clôturé cette première journée. Laissez-moi vous dire que tout le monde a TRÈS bien dormi!

Un tour au musée d’Orsay

Avant d’aller récupérer la voiture à l’aéroport, j’avais comme projet d’emmener les petits voir les impressionnistes au Musée d’Orsay. Cette belle grande gare transformée en musée a de quoi impressionner à elle seule. Au final, les petits étaient tellement fatigués qu’ils n’étaient pas tellement intéressés pas les oeuvres. Par contre, les maquettes de l’Opéra Garnier, les grandes horloges et la vue de la terrasse les ont séduits. Pour retrouver le métro, nous devions passer par les jardins des Tuileries, l’occasion de profiter un peu de la vue et des bancs de parc pour quelques pauses.

Paris pratique:

  • Transport: À partir de l’aéroport, les taxis coûtent 50 ou 55 euros, tarif fixe. Pour une famille de 4, c’est le même prix en RER (train), donc on opte pour la simplicité. Par contre, pour le retour vers l’aéroport, vous devrez attraper votre taxi dans la rue. Demandez le meilleur endroit pour le faire.

Le métro est toujours un moyen de transport simple et efficace. Avec des lisières de 10 tickets, vous économiserez et vous paierez moins cher que les passes illimitées.

Mais si vous avez envie de vous balader sur la Seine, vous devriez songer à prendre une passe de Batobus pour relier Notre-Dame à la Tour Eiffel avec 8 arrêts. J’avais beaucoup aimé lors de notre dernière visite.

  • Visites: La Paris Museum Pass pour les adultes est simple et permet de couper plusieurs files d’attente. Si on compte une moyenne de 12 euros par visite, il vous faudra faire seulement 4 visites en 2 jours pour la rentabiliser. Il existe également des options qui peuvent inclure le transport, une heure de croisière, une visite de la Tour Eiffel mais je ne conseillerais pas ces options pour une visite de 2 jours en famille: vous risquez de ne pas pouvoir profiter de toutes les options. La plupart des musées et monuments sont gratuits pour les moins de 18 ans si non les moins de 12 ans.

J’ai été invitée en France par Atout France. Ce texte a été écrit entièrement de mes blanches mains et sans contraintes ni obligations.

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Allé en haut