Balade à Toronto – Chinatown et Kensington Market

6 juin 2017

Avant mon meeting avec un client la semaine dernière, j’avais mis les pieds à Toronto 2 fois. Chaque fois dans le cadre du travail au Toronto International Film Festival. Dans mon ancienne vie. Je n’avais pas aimé la ville. Je n’y avais vu qu’un long enchaînement de tours vitrées froides et sans personnalité, un étalement urbain impossible qui nous fait marcher des kilomètres et des kilomètres, un transport public inefficace et compliqué. En plus du fait que tout y soit beaucoup trop cher. Bref, rien pour me séduire.

La semaine dernière, j’ai décidé de lui donner une seconde chance. En formule sac à dos, malgré les protestations de mon client, je suis restée à l’auberge de jeunesse. J’ai découvert une autre ville, colorée, drôle, vivante et une ressemblance qui flirte avec New York. Bienvenue dans le Chinatown et le Kensington Market.

Kensington Market: le quartier gourmand

C’est ma belle-soeur, qui vit à Toronto, qui a décidé du trajet. Je l’ai quand même un peu aidée parce que je voulais aller à la fameuse graffiti alley (j’y reviendrai). Bref, après nous être retrouvées au Dundas Square, à quelques minutes de l’auberge de jeunesse, nous avons pris la route de Kensington Market.

 

Les petites rues sont bordées de maisons colorées et de gens tout aussi fascinants. Les boutiques hippies succèdent aux petits cafés puis aux étals de fruits et légumes sans aucun ordre précis. Les odeurs fusent de partout et l’envie de tout goûter me prend. J’ai faim! Je n’ai rien avalé depuis ma toast au beurre de peanut sur la route de l’aéroport au petit matin!

On commence par un restaurant mexicain qui me rappelle en tous points mon voyage au Guatemala: les couleurs, la musique, les sourires. Tout a l’air bon sur le menu! Notre amour pour le fromage l’emporte et nous choisissons de partager cet espèce de chaussons mexicain. La sauce tomate est divine. C’est une explosion de saveurs. Le lait froid à la vanille qui l’accompagne est parfait. J’aurais bien dévoré 2 ou 3 de ces sandwichs mais la curiosité de découvrir d’autres saveurs l’emporte.

Second arrêt au Jimmy’s Coffee, superbe café de quartier où tout a un lien avec des Jimmy: Jimmy Carter, Jimmy Fallon, Jim Carey, ils y sont tous! À cause d’un mal de gorge intense, je jette mon dévolu sur un jus de pamplemousse qui fait de petits miracles à mes cordes vocales. La terrasse est magnifique et invite à un peu de paresse. Après une longue discussion avec Janette, ma belle-soeur, sur la Chine, l’histoire de ses parents, ses plans pour les prochains mois, on quitte, presque à regret, pour poursuivre l’exploration.

Entre 2 visites de boutiques, j’attrape un bagel au xxxxxxxxxxxxxx. Meilleurs que ceux mangés à New York mais moins bons que ceux de Montréal 😉 En face, la boutique Bungalow cachait plein de petits trésors de robes et à côté, le Blue Banana Market était rempli d’idées cadeaux amusantes.

Ceci n’est qu’un début des découvertes parce que je reviendrai certainement goûter le restaurant fusion italien-jamaïcain Rasta Pasta, les gauffres et poulet frit au Dirty Brid ou encore un burger au Burgernator. Impossible de résister à l’ambiance cool et disjonctée de ce quartier!

Chinatown comme à Hong Kong

Est-ce que je vous ai dit que ma belle-soeur est d’origine chinoise? Elle est née ici mais elle a fait un stage en Chine l’été où je l’ai connue. Elle sait donc très bien naviguer dans le Chinatown. Les étals de fruits et de poissons vont jusque sur le trottoir, toutes les enseignes sont dans une langue qu’on ne connait pas. Sur quelques coins de rues, je deviens la minorité visible.

C’est Janette qui m’explique comment on sert ces petits poissons séchés. Je profite du fait que ce soit dans le même pays pour en ramener. J’ai tellement surévalué le poids des petites bêtes que je me suis retrouvée avec un énorme sac! Une chance que ça se conserve bien…

Pour le souper, nous retrouvons Marie-Michèle du blogue Entre 2 escales qui est elle aussi en ville, un heureux hasard. Nous partageons quelques plats au Swatow Restaurant.

Graffiti Alley

On y vient, à cette fameuse ruelle, point de départ de toute cette balade. Une ruelle, en bordure du Chinatown, toute colorée. Mais elle n’est pas la seule. Plusieurs bâtiments dans le quartier et autour du Kensington Market ont pris de belles couleurs. Votre Intagram en sera heureux! La seule chose qui est dommage c’est que plusieurs murales ou graffitis se font taguer mais ça en fait également une ruelle en pleine évolution, qui changera à chacune de vos visites.

 

À la sortie, sur la rue Queen, nous croisons le Fancy Franks Gourmet. L’enseigne m’attire et malgré tout ce qu’on a déjà mangé, je ne peux m’empêcher de partager un énorme hot-dog avec Janette. On a crissement bien fait! Un autre délice créatif et abordable.

Toronto humaine, colorée, amusante, vivante, c’est dans le Chinatown et le Kensington Market que ça se passe!

Épinglez-moi sur Pinterest!

2 Commentaires

  1. Commentaire par Mordue de

    Mordue de Répodnre 7 juin 2017 at 9 h 12 min

    Ca donne bien envie d’y aller! Merci 🙂

    • Commentaire par Pascale Langlois

      Pascale Langlois Répodnre 7 juin 2017 at 9 h 14 min

      Oh oui! Surtout sortir des axes centraux.

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Allé en haut