Voyager léger

11 avril 2015

Quand je suis partie 3 mois à La Rochelle pour y travailler, je suis partie avec la plus grosse valise possible PLUS une petite valise PLUS mon gros sac à dos plein à craquer. Je déménageais, littéralement. À ma défense, je partais autant en voyage que pour travailler. Je n’avais aucune idée de ce qui me serait demandé de faire ni aucune idée de ce que mon logis comprendrait. Je peux vous dire que le déplacement Paris-La Rochelle a été périlleux. Encore une chance que je n’aie pas eu de transfert de train. Il aurait plus manqué que ça!

Il y a 2 ans, je suis partie seule une semaine avec mes 2 p’tits loups. J’ai ressorti la grosse valise, la petite valise et mon énorme sac à dos. Bon, cette fois on était 3. Mais seulement 1 semaine quand même. Une seule saison: l’hiver. Et j’allais rester chez des amis. Bref, peut-être une amélioration mais si peu…

Chaque fois que je pars je me dis: cette fois on voyage léger. La simplicité volontaire. Parce qu’il faut préparer tout ces bagages, il faut s’y retrouver pendant le dit voyage et finalement tout ranger au retour. Puis je me fais avoir: et si on voulait monter une montagne? Et si on voulait sortir en ville? Et s’il faisait froid? Et s’il faisait chaud? Et si, et si, et si… Mon désir de vouloir être toujours prête prend le dessus.

Puis j’ai mis les pieds à la boutique La Tienda, les experts en voyage léger. En fait, ils ont une expertise pour le chemin de Compostelle, mais les principes s’appliquent à n’importe quel voyage, de rando ou non. 6kg qu’il doit peser votre sac à dos. Que vous partiez pour 1 semaine ou 3 mois: 6kg. Qu’est-ce que ça comprend? En gros:

  • 2 paires de bas, 2 chandails, 2 pantalons (attention, un que vous portez, l’autre dans le sac)
  • une trousse de premiers soins
  • une trousse de beauté
  • des souliers
  • des sandales
  • un coupe-vent
  • un puncho
  • 2,5l d’eau
  • des bâtons de marche

Quand on fait un gros sac à dos, c’est qu’on le remplit d’angoisses, qu’ils disent eux. Ce n’est pas « être prêt à tout ».

Et bien devinez quoi? Quand on est parti en week-end de couple dans Charlevoix, je suis partie avec un sac à dos, mon ordi et un peu de bouffe. C’est tout. 3 jours de plein air. Et si on va au resto? J’avais un jeans et un t-shirt. Et si j’avais froid? Mes chandails de merino.

Mon prochain défi: partir à 3 pour 3 mois.

Objectif: Une grosse valise et chacun un sac à dos.

C’est tout. Vous pensez que j’arriverai à laisser mes angoisses de côté?

P.S. La Tienda offre un atelier pour préparer le dit sac à dos magique. Un 20$ bien investit! Réservez tôt, ça se remplit vite.

6 Commentaires

  1. Commentaire par Annie

    Annie Répodnre 11 avril 2015 at 9 h 10 min

    Merci pour le cue sur la formation!

    De mon côté, quand je suis partie au Honduras, c’était horrible. Un immense sac à dos rempli à ras bord… et on s’entend que des shorts et des camisoles, ça ne devrait pas prendre tant de place. Ça a été l’enfer trimballer ce sac à 45 degrés celsius!

    En Islande, même histoire… mais cette fois-ci j’avais aussi l’excuse qu’il fait froid. …Et puis on avait une voiture, alors à quoi bon se forcer à voyager léger.

    Puis pour mes deux derniers voyages : la Californie pour 10 jours et Rio de Janeiro pour 10 jours, je m’en suis sortie avec un carry-on! Victoire!

    Je crois que lorsqu’on réalise qu’en cas de détresse on peut toujours trouver une solution sur place, ça aide à gérer les « oui mais si… » 🙂

    • Commentaire par Pascale Langlois

      Pascale Langlois Répodnre 11 avril 2015 at 9 h 32 min

      Exact! On ne part pas dans la brousse, perdues au milieu de nulle part. Et on peut toujours faire une brassée de lavage 😉

  2. Commentaire par Chassereau

    Chassereau Répodnre 13 mai 2018 at 11 h 13 min

    Franchement chacun fait ce qu’il veut ces pas là peine de raconter ça vie et puis vaut mieux être trop équipée que pas assez, 2litre 5 d’eau ces vraiment rien ces pas avec ça que tu va faire un road trip, ou avoir l’esprit Van life, faut arrêter d écouter des con qui ce croive survivaliste, il y a que ce qui vive loin de la société et son minimaliste qui peuvent parler d équipements

    • Commentaire par Pascale Langlois

      Pascale Langlois Répodnre 12 juillet 2018 at 12 h 38 min

      Que de colère pour des bagages! Chacun fait effectivement comme il veut comme il se sent bien. 2,5l d’eau sur le chemin de Compostelle quand il semble qu’on puisse remplir au moins tous les 10km, ça me semble une bonne quantité. Ceci est un assez vieux article, j’ai depuis écrit d’autres articles qui décrivent ce que j’ai mis dans les bagages pour 5 personnes en roatrip de camping en voiture électrique. L’esprit van life, je ne sais pas ce que c’est. Tout ce que je sais c’est que moins j’en apporte, mieux je me sens maintenant.

    • Commentaire par Lulu

      Lulu Répodnre 5 septembre 2018 at 8 h 49 min

      En tout cas ce qui est certain c’est qu’au lieu de perdre votre temps à critiquer et à poster des commentaires agressifs et non constructifs, vous devriez travailler votre orthographe (la grammaire et la conjugaison aussi d’ailleurs).

  3. Commentaire par Célia de Mood de Luna

    Célia de Mood de Luna Répodnre 30 octobre 2018 at 1 h 45 min

    Bonjour Pascale,

    Moi aussi j’ai appris à réduire à force de voyager. Car on se rend compte qu’on en a toujours trop.

    Célia

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Allé en haut